Vous avez une question ? Contactez nous au 02 31 07 32 57
Mis à jour le 08/08/2019

RT 2012 : norme en vigueur pour les bâtiments neufs

null

De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus consommateur d’énergie en France. C’est pourquoi, le grenelle de l’environnement a mis en place une réglementation thermique dans le but de réduire la facture énergétique, tout en garantissant un confort d’habitation. La norme actuellement en vigueur est la RT2012.

Le challenge consiste donc à repenser un urbanisme moins gourmand en termes de ressources foncières et énergétiques. Ainsi, la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) est une vraie avancée environnementale. Elle impose aux promoteurs et constructeurs de réaliser des constructions qui consomment un maximum de 50 kWh/m²/an. 

Ce label s’articule autour de 3 grands points : Limiter les besoins énergétiques du bâtiment, réduire la consommation énergétique grâce à des équipements performants et exiger un confort d’été pour les bâtiments non climatisés.

L’efficacité énergétique qu’est-ce que c’est ?

Cette exigence impose de réduire le besoin en énergie des composants du bâtiment (chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire et éclairage), et d’optimiser cette énergie sans changer de moyens de production. 
Le coefficient « Bbiomax » (besoins bioclimatiques) permet de calculer cette efficacité. Il correspond aux déperditions (pertes naturelles et besoins des usagers) moins l’apport gratuit du bâtiment (chaleur humaine, soleil…).

La consommation énergétique du bâtiment 

L’exigence de consommation maximale d’énergie primaire se traduit par le coefficient « Cepmax », portant sur les consommations de chauffage, de refroidissement, d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires (pompes et ventilateurs). 
Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la valeur du Cepmax est fixée à 50 kWh/m²/an. 
Cet indice représente une moyenne qui est modulée selon la localisation géographique, l’altitude, le type d’usage et la surface moyenne des logements. 
Le recours aux énergies renouvelables est donc fortement valorisé.  

Le confort en été

La RT 2012 exige d’assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement
Ainsi, la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de cinq jours très chauds d’été, ne doit pas excéder un certain seuil. 
Les bâtiments nécessitent donc des techniques de rafraîchissement telles que les puits canadiens ou une forte isolation thermique. 

Aujourd’hui tous les logements neufs sont RT 2012 mais certaines constructions vont encore plus loin dans cette démarche d’économie d’énergie avec les labels HPE, THPE et NF Habitat